L'invention des ailes

______________ 10/18 552 pages 9,10 € ______________ Résumé: Caroline du Sud, 1803. Fille d'une riche famille de Ch...

______________
10/18
552 pages
9,10 €
______________


Résumé:

Caroline du Sud, 1803. Fille d'une riche famille de Charleston, Sarah Grimké sait dès le plus jeune âge qu'elle veut faire de grandes choses dans sa vie. Lorsque pour ses onze ans sa mère lui offre la petite Handful comme esclave personnelle, Sarah se dresse contre les horribles pratiques de telles servilité et inégalité, convictions qu'elle va nourrir tout au long de sa vie. Mais les limites imposées aux femmes écrasent ses ambitions. 
Une belle amitié nait entre les deux fillettes, Sarah et Handful, qui aspirent toutes deux à s'échapper de l'enceinte étouffante de la maison Grimké. À travers les années, à travers de nombreux obstacles, elles deviennent des jeunes femmes avides de liberté et d'indépendance, qui se battent pour affirmer leur droit de vivre et se faire une place dans le monde. 
Une superbe ode à l'espoir et à l'audace, les destins entrecroisés de deux personnages inoubliables ! 

Mon avis:
Le début de l'émancipation des femmes et de l'abolition de l'esclavage.


Ce roman m'a plu, il est tout en finesse et pudeur, mais il m'a semblé un tout petit peu trop long. Le sujet est très intéressant et l'époque me plaît beaucoup. Je découvre l'auteur avec ce roman et j'avoue que son style me plaît assez.

Ce livre c'est l'histoire de deux femmes (Sarah qui a réellement existé et Handful une jeune esclave). Le roman est ponctué par leur deux points de vues. D'un côté celui de l'aristocratie mais par une jeune femme qui veut faire changer les choses. Et l'autre par l'esclave qui rêve de liberté. La partie de Sarah a été pour moi la plus intéréssante, c'est celle qui bouge le plus et qui veut faire changer les choses. C'est malgré tout un peu longuet et parfois répétitif.

Son milieu est hostile à l'abolition de l'esclavage, alors avoir une personne de sa famille qui souhaite arrêter ce type d'emploi et qui plus est une fille! çà ne passe pas. Sarah va en voir de toutes les couleurs. Elle se retrouve paria dans sa propre famille, sa propre ville, va devoir faire des choix, c'est néanmoins passionnant.

De l'autre Handful ou Hetty, esclave depuis son plus jeune âge auprès de Sarah, les deux petites filles deviennent rapidement amies en cachette et Sarah met tout en oeuvre pour aider Handful comme elle le peut. La jeune esclavage a entre guillemets de la chance d'être tomber sur Sarah qui l'aide et lui fait voir les choses au delà des murs de la propriété, même si Hetty se met parfois en danger.

Il y a bien sûr des situations assez insoutenables et révoltantes, cependant j'ai trouvé que les choix des deux jeunes filles mettaient du temps à se mettre en place. C'est malgré tout une belle histoire sur l'amitié et la prise de position mais qui tire en longueur.

Le +

Le message

Le -

l'histoire sétant sur plusieurs années, c'est un peu long

Je remercie 10/18 pour cette lecture.

______________________________
EXTRAIT

"Père croisa les bras sur sa chemise blanche et me dévisagea de sous le rempart intact de ses sourcils. Il avait les yeux brun clair, exempts de toute compassion et ce fut alors que je vis pour la première fois mon père tel qu’il était vraiment – un homme qui accordait plus de valeur aux principes qu’à l’amour."


Vous aimerez aussi

1 Commentaires

  1. Merci pour cette chronique, je sens que ce livre va rejoindre ma PAL d'ici peu c:

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos commentaires et essaie dans la mesure du possible d'y répondre, alors n'hésitez pas, j'adore papoter avec vous!