Un aller simple

Différentes éditions 4,90€ environ 195 pages Résumé: « J'ai commencé dans la vie comme enfant trouvé par erreur. Volé...

Différentes éditions
4,90€ environ
195 pages



Résumé:

« J'ai commencé dans la vie comme enfant trouvé par erreur. Volé avec la voiture, en fait... C'était une Ami 6 de race Citroën, alors on m'a appelé Ami 6, en souvenir. Avec le temps, pour aller plus vite, c'est devenu Aziz. »

Recueilli par les Tsiganes des quartiers nord de Marseille, Aziz est un sans-papiers de naissance. À dix-huit ans, n'ayant pas les moyens de s'acheter un faux passeport français, il s'offre la nationalité marocaine, et sa vie bascule. Expulsé vers son prétendu pays « d'origine », dans le cadre d'une grande opération médiatique du gouvernement français, il se retrouve dans le Haut-Atlas en compagnie d'un attaché humanitaire chargé de le « réinsérer dans ses racines ».
Avec ce voyage initiatique aussi drôle que poignant, cette histoire d'amitié imprévisible entre un petit délinquant seul au monde et un fonctionnaire idéaliste en dépression nerveuse, Didier van Cauwelaert a signé son plus grand succès.

Mon avis:

Assez court et concis

Voilà le 3ème roman de Didier van Cauwelaert que je lis et malgré le prix Goncourt 1994,ce n'est pas mon préféré.

Aziz vit avec les gens du voyage alors qu'il est arabe. Il survit grâce à de petits larcins et des vols d'autoradio. Un jour un programme du gouvernement lui propose de le "réinsérer" dans son pays d'origine. Ne sachant pas d'où il vient, il choisit le Maroc (pays noté sur ses faux-papiers). C'est l'histoire de son retour au Maroc.

C'est à la fois tendre et triste. Aziz est un garçon charmant qui a de sacrées réfléxions, certains sont d'anthologie! Les autres personnages sont eux aussi très charmants et rigolos. Je pense que l'ateur à voulu faire passer un message à travers son roman et sa technique de le faire passer avec humour fonctionne parfaitement. Néanmoins je regrette que le roman soit si court, du coup il nous manque des petites choses, des détails, tout va vite. 

Le +

Le style

Le -

Trop court 

Le livre a été adapté au cinéma avec Laurent Deutsch et Jacques Villeret

Vous aimerez aussi

1 Commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout ! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos commentaires et essaie dans la mesure du possible d'y répondre, alors n'hésitez pas, j'adore papoter avec vous!